mercredi 18 juillet 2012

AUTOPORTRAIT

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PORTRAIT DE PABLO NERUDA. PHOTO SARA FACIO  ISLA NEGRA 1969.




Ñ



Quant à moi, je suis ou crois être dur de nez, 
minime d'yeux, peu abondant de cheveux
sur la tête, croissant d'abdomen, 
long de jambes, large de semelles,
jaune de teint, généreux d’amours, 
impossible de calculs, 
confus de mots, 
tendre de mains, lent de marche,
inoxydable de cœur,
amateur d’étoiles, de marées,
de tsunamis, administrateur de 
scarabées, voyageur de sables, 
maladroit d'institutions, chilien à perpétuité, 
ami de mes amis, muet 
d'ennemis, 
fouineur d’oiseaux, 
mal élevé à la maison, 
timide dans les salons, repenti
sans objet, administrateur horrible, 
navigateur de bouche 
et guérisseur de l'encre, 
discret parmi les animaux, 
chanceux de nuées, 
enquêteur sur des marchés, obscur 
dans les bibliothèques, 
mélancolique dans les cordillères, 
infatigable dans les bois, 
très lent de réponses, 
spirituel des années après, 
vulgaire pendant toute l'année, 
resplendissant avec 
mon cahier, monumental d'appétit, 
tigre pour dormir, sage
dans la joie, inspecteur 
du ciel nocturne, 
travailleur invisible, 
désordonné, persistant, vaillant 
par nécessité, lâche sans 
péché, somnolent de vocation, 
aimable de femmes, 
actif par souffrance, 
poète par malédiction 
et bête comme mes pieds.



Autoportrait, Pablo Neruda dans « Retratos y autorretratos » (Portraits et  Autoportraits), d'Alicia d’Amico et Sara Facio, Ediciones Crisis, Buenos Aires, 1973. Traduction M.C.

Aucun commentaire: