jeudi 28 octobre 2021

ANNIVERSAIRE DE LA NAISSANCE DE MIGUEL HERNANDEZ

 [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PHOTO COLORISÉE
PAR RAFAEL NAVARRETE

CENT-ONZIÈME 
ANNIVERSAIRE DE  LA
NAISSANCE DE MIGUEL HERNÁNDEZ 
1910 - 30 OCTOBRE - 2021
MIGUEL HERNÁNDEZ GILABERT NÉ LE 30 OCTOBRE 1910 À ORIHUELA, PROVINCE D'ALICANTE – MORT LE 28 MARS 1942 À ALICANTE, FUT L'UN DES PLUS GRANDS POÈTES ET DRAMATURGES ESPAGNOLS DU XXème SIÈCLE.
MIGUEL HERNÁNDEZ GILABERT 
SUR LE MÊME SUJET :

mercredi 22 septembre 2021

48ème ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE PABLO NERUDA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PHOTO EVANDRO TEXEIRA
QUARANTE-HUITIÈME ANNIVERSAIRE 
DE LA MORT DE PABLO NERUDA
1973 -23 SEPTEMBRE- 2021

Non, ne me fermez pas les yeux.  
Lorsque j'aurai cessé de vivre,  
j'en aurai besoin pour apprendre  
pour regarder et comprendre ma mort
EXTRAIT DU POÈME « LA VÉRITÉ »
[ Cliquez sur la flèche pour visionner la vidéo ]
26 septembre 1973 05min 22s.  Le poète et homme politique chilien, Pablo NERUDA, est décédé le 23 septembre 1973 d'un cancer du pancréas, à la Clinique Santa Maria de Santiago. Images du cortège, du cercueil, de la maison du poète, saccagée, interview de l'ambassadeur de Suéde au Chili, en français. Le cercueil est porté dans le parc. Déclaration de Nemecio ANTUNEZ, directeur du musée de Santiago, Matilde URRUTIA, veuve du poète, devant la maison détruite, Radomiro TOMIC, candidat démocrate chrétien en 1970
SUR LE MÊME SUJET :

jeudi 2 septembre 2021

MUSIQUE. LE COMPOSITEUR GREC MIKIS THEODORAKIS EST MORT

  [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

DE GAUCHE À DROITE MIKIS THEODORAKIS, MATILDE URRUTIA, 
PETROS PANDIS ,  PABLO NERUDA,   EN 1972 À PARIS
Mikis Theodorakis, auteur de la bande originale de «Zorba le Grec » et opposant à la dictature des colonels, est mort Symbole de la lutte contre le régime militaire en Grèce à la fin des années 1960, il avait ensuite été député puis ministre de gauche. Il est mort le 2 septembre, à l’âge de 96 ans.

   [ Cliquez sur la flèche pour visionner la vidéo ]
Concert avec des œuvres de Mikis Theodorakis à la salle de concert d'Athènes. Voy a vivir (Chant général), Soliste Petros Pandis, Musique Mikis Theodorakis, Paroles Pablo Neruda

Par Patrick Labesse

Un des plus célèbres compositeurs grecs vient de disparaître. Un de ses personnages publics les plus notoires également, pour qui l’engagement politique était indissociable de l’engagement artistique. Compositeur de la bande originale du film Zorba le Grec (réalisé par Michael Cacoyannis, sorti en 1964) qui a rendu populaire la danse du sirtaki (inventée pour les besoins du film), Mikis Theodorakis, symbole de la résistance contre la dictature, figure emblématique de la vie politique grecque, laisse derrière lui une œuvre dense et le souvenir d’un homme debout, engagé à gauche, révolté et résistant jusqu’au bout de ses forces. Il est mort jeudi 2 septembre à Athènes, à l’âge de 96 ans, a-t-on appris de source hospitalière, confirmée par plusieurs médias grecs.

Mikis Theodorakis naît le 29 juillet 1925 sur l’île de Chios, proche de la Turquie. Il se disait passionné de musique depuis l’enfance. A 12 ans, il couche déjà sur le papier ses premières compositions et donne son premier concert à 17 ans. Lors de l’occupation de la Grèce pendant la seconde guerre mondiale par les troupes allemandes, italiennes et bulgares, il suit en cachette des cours au conservatoire d’Athènes, milite dans la résistance, est à deux reprises arrêté et subit la torture. Pendant la guerre civile qui déchire la Grèce après la Libération, pugnace militant communiste, il connaît à nouveau arrestations et torture.

Un an après la fin du chaos, en 1950, il est diplômé du conservatoire où est créée son œuvre Assi Gonia. Il part en Crète et fonde son premier orchestre. Plus tard, lauréat d’une bourse, il gagne la France où il va suivre les cours d’Eugène Bigot et d’Olivier Messiaen, au conservatoire de Paris. Au fil de ses compositions (musique symphonique, musique de chambre, cantates et oratorios, musiques de ballet…), il devient un compositeur classique apprécié.


Musique classique et musique populaire

« Au moment où il réussit à entrer dans le cercle des jeunes compositeurs internationalement reconnus, il découvre la musique populaire grecque », écrit son biographe Guy Wagner, auteur de Mikis Théodorakis : une vie pour la Grèce (Editions Phi, Luxembourg, 2000). « Ce que j’admire chez lui, c’est qu’il était parti pour faire une carrière dans la musique classique, mais quand il a commencé à jouer ses œuvres devant des bourgeois, il s’est dit “Je ne veux pas faire de la musique pour ces gens-là”, et il s’est mis à composer des chansons », commente pour Le Monde, la chanteuse grecque Angélique Ionatos, une des interprètes, avec la contralto Maria Farantouri, les plus fidèles et talentueuses de Theodorakis.

ARCHIVES JOURNAL L’HUMANITÉ, 1974 
Sur les paroles de son frère Yannis, Mikis Theodorakis compose Lipotaktes (« Le Déserteur ») et sur le cycle de poèmes de Yannis Ritsos, Epitaphios. Suivent d’autres créations magnifiant les textes et la poésie d’auteurs grecs des XIXème et XXème siècles. Après l’assassinat, en 1963, du député de l’EDA (Gauche démocratique unifiée) Grigoris Lambrakis (raconté dans le film Z, en1969, réalisé par Costa-Gavras, dont Theodorakis composera la musique), il fonde la Jeunesse démocratique Lambrakis, qui deviendra alors la plus forte organisation politique du pays.

Le grand public, hors de Grèce, découvre le compositeur à travers sa musique écrite pour Zorba le Grec, qui sort en 1964. Elle restera l’une de ses œuvres les plus célèbres, avec le Canto General (Pablo Neruda), et Axion Esti, un oratorio composé en 1960 sur les poèmes d’Odysseas Elytis (Prix Nobel en 1979). « Il en a fait un oratorio populaire, et on entendait des maçons le chanter en travaillant », raconte Angélique Ionatos.

Exilé à Paris

Arrêté et déporté pendant la dictature des colonels (1967-1974), il est exilé à Paris en 1970, grâce à la pression internationale et les campagnes de solidarité impliquant diverses personnalités (Dmitri Chostakovitch, Leonard Bernstein, Arthur Miller, Harry Belafonte, Jean-Jacques Servan-Schreiber…). Depuis Paris, il mène combat contre les colonels, en créant le Conseil national de la résistance (EAS). Il rencontre le poète chilien Pablo Neruda, à qui il propose de mettre en musique son Canto General, un poème épique en quinze chants, publié à Mexico, en 1950. Il fait une tournée mondiale pour appeler à la restauration de la démocratie en Grèce.

De retour chez lui, après la chute de la dictature, il dirige pour la première fois à Athènes, en 1975, le Canto General, un oratorio dont il terminera la composition en 1980. Battu aux élections municipales d’Athènes où il se présentait sous l’étiquette du KKE, le Parti communiste grec, il est élu député en 1981, un mandat qu’il conservera jusqu’en 1986, avant de se remettre à la composition, dont celle de son opéra Medea, créé en octobre 1991 à Bilbao, en Espagne.

Après les élections d’avril 1990, nommé ministre d’Etat sans portefeuille dans le gouvernement de Konstantinos Mitsotakis, il s’engage avec le musicien et chanteur turc Zülfü Livaneli, pour une réconciliation entre les Grecs et les Turcs. En 1992, il quitte le gouvernement, il compose le Canto Olympico pour les Jeux olympiques de Barcelone, prend la direction des chœurs et orchestres symphoniques de la radio-télévision nationale grecque. Il se retranche un temps de la vie publique.

En 2010, à 85 ans, il retrouve le goût de la résistance et lance un nouveau mouvement politique, Spitha (« L’Etincelle »). L’année suivante, ses propos sur « les juifs américains », responsables selon lui « de la crise économique mondiale qui a aussi touché la Grèce », feront polémique. Theodorakis participe en 2012 aux manifestations contre les mesures d’austérité imposées par le FMI et l’Union européenne. « Il est le dernier lion qu’il nous reste. Il continue à lutter, à parler », commentera plus tard la chanteuse Angélique Ionatos à propos de celui qu’elle considérait comme son « père en musique ».

Le 4 février 2018, au cours d’un immense rassemblement à Athènes, il appelait à un référendum sur la question du nom de la voisine Macédoine. Cloué sur un fauteuil roulant, dans un discours virulent, il martelait son opposition à la signature d’un compromis entre les autorités grecques et l’ancienne République yougoslave. Il a perdu son ultime combat. Le 25 janvier 2019, le Parlement d’Athènes votait ce compromis consacrant le nom officiel de République de Macédoine du Nord.

  [ Cliquez sur la flèche pour visionner la vidéo ]

Mikis Theodorakis en quelques dates
  • 29 juillet 1925 Naissance sur l’île de Chios (Grèce)
  • 1947 Première déportation, à l’île d’Ikaria
  • 1960 « Axion Esti », oratorio
  • 1964 Bande originale de « Zorba le Grec »
  • 1970 Exil à Paris
  • 1975 Première, à Athènes, du « Canto General »
  • 1991 Création de son opéra « Medea », à Bilbao (Espagne)
  • 2010 Crée le mouvement des citoyens indépendants : Spitha (« L’Etincelle »)
  • 2021 Mort à Athènes.
  [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

lundi 16 août 2021

ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE FEDERICO GARCÍA LORCA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

FEDERICO GARCÍA LORCA 
PEINTURE DE KEN MEYER 

1936 - 18 AOÛT - 2021
QUATRE-VINGT-CINQUIÈME ANNIVERSAIRE 
DE LA MORT DE FEDERICO GARCÍA LORCA 
Ce mercrédi 18 août 2021 commémore le quatre-vingt-cinquième anniversaire de la mort du dramaturge espagnol. 
FEDERICO GARCÍA LORCA 
AQUARELLE DE FABRIZIO CASSETTA
Federico del Sagrado Corazón de Jesús García Lorca fut un poète et dramaturge espagnol, également peintre, pianiste et compositeur, né le 5 juin 1898 à Fuente Vaqueros près de Grenade et assassiné le 18 août 1936 entre Viznar et Alfacar par des milices franquistes.

Lire la suite

[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ]
GARCÍA LORCA ET L'IMPRÉSARIO JUAN REFORZO
À BUENOS AIRES EN OCTOBRE 1933

PHOTO COLORISÉE TINA PATERSON 

SUR LE MÊME SUJET :


    mercredi 4 août 2021

    L'ÉPOPÉE DU WINNIPEG : QUAND 2500 ESPAGNOLS EMBARQUÈRENT DE PAUILLAC POUR LE CHILI EN 1939


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
    LE WINNIPEG, AFFRÉTÉ EN 1939 POUR AMENER DES
    ESPAGNOLS AU CHILI. / © DR/AGRUPACIÓN WINNIPEG
    1939 - 4 AOÛT - 2021 
    QUATRE-VINGT-DEUXIÈME  ANNIVERSAIRE 
    DU DÉPART DU WINNIPEG 
    Le 4 août 1939, des milliers d'Espagnols fuyant la guerre civile ont embarqué à Pauillac sur le Winnipeg pour le Chili. Retour sur cette épopée qui a marqué l'histoire girondine.
      L'ÉPOPÉE DE WINNIPEG : QUAND 2500 ESPAGNOLS 
    EMBARQUÈRENT DE PAUILLAC POUR LE CHILI EN 1939

    [ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ]

    France3-regions.francetvinfo.fr/ Par M.D
    PABLO NERUDA REND VISITE AUX ESPAGNOLS RÉPUBLICAINS
    RÉFUGIÉS À BORD  DU WINNIPEG, BORDEAUX 1939 
    PHOTO IONE ROBINSON
    80 ans jour pour jour. Et pourtant, l'épopée du
    Winnipeg résonne avec l'actualité de ces derniers mois. Dans cette histoire, ce ne sont pas des Syriens ou des Soudanais qui ont quitté leur pays pour fuir la guerre, mais bien des Espagnols.

    Placés dans des camps de fortune

    En 1936, la guerre civile éclate en Espagne. Sanglante et sur plusieurs fronts, elle opose les républicains, orientés à gauche et à l'extrême gauche, aux nationalistes, des rebelles putschistes d'extrême droite, menés par le général Franco.

    En 1939, des centaines de milliers d'Espagnols fuient leur pays alors que Franco prend le pouvoir. Ceux-ci arrivent en France et sont placés dans des camps de fortune.
     « Nous ne pensions pas être accueillis comme des héros. [...] Mais de là à être traités comme on a été traités... ils nous ont mis dans des camps de concentration. »

    Le salut au Chili

    Beaucoup vivent dans des conditions très difficiles. C'est alors que Pablo Neruda, consul du Chili en France, décide de sélectionner quelques milliers d'Espagnols pour qu'ils puissent partir s'installer de l'autre côté de l'Atlantique.
     « Le départ pour le Chili, c'était se sauver la vie. »
    Au final, près de 2500 personnes sont choisies pour embarquer sur le Winnipeg, qui doit partir de Pauillac en Gironde le 4 août 1939, pour Valparaiso au Chili. Une traversée qui aura permis de sauver d'innombrables vies, et qui restera à jamais gravée dans l'histoire de cette petite ville du Médoc. Un hommage avait d'ailleurs été rendu en 2016 :


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
    LIVRET D'ACCUEIL « LE CHILI VOUS ACCUEILLE »  
    CONÇU PAR  MAURICIO AMSTER



    lundi 12 juillet 2021

    ANNIVERSAIRE DE LA NAISSANCE DE PABLO NERUDA


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


    PABLO NERUDA EN 1971 À PARIS 
    PHOTO JEAN-RÉGIS ROUSTAN 
    CENT-DIX-SEPTIÈME ANNIVERSAIRE 
    DE LA NAISSANCE DE PABLO NERUDA

    1904 -12 JUILLET- 2021
    PABLO NERUDA EN 1971 À PARIS 
    PHOTO JEAN-RÉGIS ROUSTAN 


    Ricardo Eliecer Neftalí Reyes Basoalto a vu le jour le 12 juillet 1904 à Parral, petite ville au Sud du Chili. Très tôt, il adopte son pseudonyme Pablo Neruda pour cacher à son père cheminot ses aspirations poétiques. On suppose communément que le surnom est emprunté au poète tchèque Jan Neruda (1834-1891).

    vendredi 9 juillet 2021

    ANGÉLIQUE IONATOS : LA CHANTEUSE GRECQUE EST MORTE À L'ÂGE DE 67 ANS

     

    ANGÉLIQUE IONATOS : LA CHANTEUSE
    GRECQUE EST MORTE À L'ÂGE DE 67 ANS

    La chanteuse grecque Angélique Ionatos est morte à l'âge de 67 ans, comme l'a annoncé son fils à l'AFP.

    [ Pour écouter, cliquer sur la flèche ]

    Télé 7 Jours

    Angélique Ionatos vivait en France depuis plus de 40 ans. Alors que son dernier album, Reste la lumière, était sorti en octobre 2015, elle s'était produite pour la dernière fois aux Lilas, en banlieue parisienne, le 6 avril 2018. Le premier titre de sa carrière, Résurrection (en duo avec son frère Photis), était écrit en français. Par la suite, Angélique Ionatos favorisera la langue grecque dans ses chansons.

    Grande amatrice de poésie, l'artiste pouvait également chanter sur scène en espagnol, comme lorsqu'elle reprenait l'oeuvre du Chilien Pablo Neruda ou encore des textes du journal intime de la peintre mexicaine Frida Kahlo. Les cendres d'Angélique Ionatos seront dispersées en Grèce, comme le rapporte l'AFP.

    Triste nouvelle pour la culture grecque, mais aussi française. Ce mercredi 8 juillet, la chanteuse Angélique Ionatos s'est éteinte à l'âge de 67 ans. Son fils Alexis Sévenier a communiqué la triste nouvelle à l'AFP, en indiquant que l'artiste avait succombé des suites d'une longue maladie. 

    SUR LE MÊME SUJET :

    samedi 3 juillet 2021

    HYMNE A LA LIBERTÉ RETROUVÉE AU JARDIN DES DEUX-RIVES AVEC LE CANTO GENERAL DE THEODORAKIS

    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 

    PHOTO DOSTENA LAVERGNE / DNA 

    Dimanche 4 juillet à 17 h, le Chœur Philharmonique de Strasbourg (CPS) s’associe aux Percussions de Strasbourg pour interpréter le Canto General de Mikis Theodorakis, lors de la Symphonie des Arts au jardin des Deux Rives de Strasbourg.
     
    IILLUSTRATION  DIEGO RIVERA
    Avec les solistes Manuela Rovira, mezzo-soprano, et Alvaro Vallès, baryton-solo, la représentation du Canto General de Theodorakis ce dimanche au jardin des Deux Rives fera date dans le programme musical de l’été 2021.

    Le retour du Chœur Philharmonique de Strasbourg (CPS) sur scène sera célébré par une œuvre mythique, symbole de la liberté et de la fraternité universelle entre humains, mais aussi entre l’Homme et la Nature. Initialement prévu pour être joué lors de la présidence grecque du Comité des ministres du Conseil de l’Europe en juin 2020, le Canto Général aura attendu un an pour rejaillir de toute sa beauté au jardin des Deux Rives.

    dimanche 28 mars 2021

    ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE MIGUEL HERNÁNDEZ


    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

    MIGUEL HERNÁNDEZ SORT D’UNE DES JOURNÉES DU DEUXIÈME 
    CONGRÈS INTERNATIONAL DES ÉCRIVAINS POUR LA DÉFENSE DE 
    LA CULTUREQUI S’EST TENU À VALENCE EN JUILLET 1937.
    PHOTO WALTER REUTER (FONDO ZÚÑIGA)
    SOIXANTE-DIX-NEUVIÈME ANNIVERSAIRE DE 
    LA MORT DE MIGUEL HERNÁNDEZ 
    1942 -28 MARS- 2021
    MIGUEL HERNÁNDEZ GILABERT NÉ LE 30 OCTOBRE 1910 À ORIHUELA, PROVINCE D'ALICANTE – MORT LE 28 MARS 1942 À ALICANTE, FUT L'UN DES PLUS GRANDS POÈTES ET DRAMATURGES ESPAGNOLS DU XXÈME SIÈCLE.
    MIGUEL HERNÁNDEZ GILABERT 
    SUR LE MÊME SUJET :

    jeudi 25 mars 2021

    VAL-D'OISE. LE PRINTEMPS EST INEXORABLE: UN RASSEMBLEMENT INÉDIT POUR DÉFENDRE LA CULTURE

    PHOTO FACEBOOK

    « Le printemps est inexorable », comme disait le poète chilien Pablo Neruda, est un mouvement national pour soutenir le monde de la culture.

    Par Julien Ducouret 

    PABLO NERUDA JEUNE 

    En lien avec la mobilisation nationale lancée par les syndicats professionnels du spectacle vivant le week-end des samedi 20 et dimanche 21 mars 2021, les acteurs culturels et élus du Val-d’Oise et de la Région Ile-de-France se sont unis et rassemblés sur les réseaux sociaux pour lancer un message collectif fort sur l’urgence d’avoir des perspectives concrètes pour la réouverture des lieux de spectacle à l’issue du confinement.

    Soutien inexorable

    Comme dans toute la France, ils se sont appuyés sur la citation de Pablo Neruda – Le printemps est inexorable – phrase choisie par la ministre de la Culture en janvier dernier pour partager son optimisme quant à la réouverture des lieux culturels.

    ______________

    Sous l’impulsion de Points communs, scène nationale Cergy-Pontoise / Val-d’Oise, l’ensemble des acteurs culturels et élus du territoire ont choisi de réaliser une vidéo exprimant massivement leur soutien « inexorable » au monde de la culture : artistes, compagnies, lieux culturels, festivals, techniciens et administratifs.

    3 000 vues

    Avec cette vidéo, vue près de 3 000 fois depuis samedi 20 mars à 12h, ils ont invité les habitants et publics du Val d’Oise à partager au plus grand nombre leur besoin vital de culture.

    Les partenaires mobilisés 

    Art Ensemble, école de cirque Cherche Trouve

    Abbaye de Maubuisson

    Centre culturel L’imprévu de Saint-Ouen-l’Aumône

    Centre des arts d’Enghien-les-Bains

    Château d’Auvers

    CirquEvolution, réseau de soutien au cirque contemporain

    Compagnie Oposito – Le Moulin fondu, centre national des arts de la rue et de l’espace public

    Conservatoire à rayonnement régional de Cergy-Pontoise

    Direction de l’action culturelle de Goussainville

    Direction des actions culturelles de Gonesse

    Direction des affaires culturelles de Montigny-lès-Cormeilles

    Ecole nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy

    Escales danse

    Espace culturel Lucien Jean de Marly-la-Ville

    Espace Germinal, scènes de l’est valdoisien

    Festival d’Auvers-sur-Oise / Piano Campus

    Festival baroque de Pontoise

    Festival Cergy, Soit !

    Festival Imago / Théâtre du Cristal

    Festival Jazz au fil de l’Oise

    Festival théâtral du Val d’Oise

    Forum de Vauréal

    Fondation Royaumont

    La Ruche

    Le Figuier blanc d’Argenteuil

    L’Orange Bleue* d’Eaubonne

    Musée archéologique & Musée de l’outil du Val d’Oise

    Points communs, scène nationale Cergy-Pontoise / Val d’Oise

    Service des affaires culturelles de Villiers-le-Bel

    Théâtre de Jouy de Jouy-le-Moutier

    Théâtre du Cormier et Studio 240 de Cormeilles-en-Parisis

    Théâtre Paul Eluard, scène conventionnée danse de Bezons

    Tous les partenaires, acteurs du monde culturel et élus du Val-d’Oise souhaitent une mobilisation générale pour l’obtention d’un calendrier prochain de réouverture des lieux culturels et que se dessine enfin le moment où artistes et publics pourront à nouveau partager cette alchimie artistique qui nous tient tous à cœur dans les théâtres.

    Partagez

    SUR LE MÊME SUJET :