mardi 12 juillet 2022

ANNIVERSAIRE DE LA NAISSANCE DE PABLO NERUDA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


PABLO NERUDA EN 1971 À PARIS 
PHOTO JEAN-RÉGIS ROUSTAN 
118ème ANNIVERSAIRE DE LA
NAISSANCE DE PABLO NERUDA

1904 -12 JUILLET- 2022
PABLO NERUDA EN 1971 À PARIS 
PHOTO JEAN-RÉGIS ROUSTAN 


Ricardo Eliecer Neftalí Reyes Basoalto a vu le jour le 12 juillet 1904 à Parral, petite ville au Sud du Chili. Très tôt, il adopte son pseudonyme Pablo Neruda pour cacher à son père cheminot ses aspirations poétiques. On suppose communément que le surnom est emprunté au poète tchèque Jan Neruda (1834-1891).

mercredi 29 juin 2022

FÊTE DE L’HUMANITÉ : LE CHANT GÉNÉRAL, D'HIER À AUJOURD’HUI

 [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

MIKIS THEODORAKIS LORS DU CONCERT CANTO GENERAL,
À LA FÊTE DE L’HUMANITÉ, LE 7 SEPTEMBRE 1974.
ARCHIVES JOURNAL L’HUMANITÉ, 1974 
Créée en 1974 à La Courneuve, la cantate de Mikis Theodorakis et Pablo Neruda sera à nouveau jouée sur la Grande Scène de l'édition 2022 de la Fête.

par Clément Garcia


DE GAUCHE À DROITE MIKIS THEODORAKIS,
 MATILDE URRUTIA, PETROS PANDIS , 
 PABLO NERUDA,  EN 1972 À PARIS

C’est un événement qui attend le public de la Fête de l’Humanité. Le Chant général, œuvre du musicien grec Mikis Theodorakis, décédé l’an dernier, éponyme du fameux recueil du poète chilien Pablo Neruda dont elle emprunte les vers, s’élèvera de la même scène qui l’a vu naître il y a quarante-huit ans, à la date ­anniversaire du coup d’État de Pinochet, le dimanche 11 septembre. Une manière sensible de tisser un lien entre hier et aujourd’hui, La Courneuve et Le Plessis-Pâté, d’où la Fête s’élancera désormais.

Lire aussi :  DOSSIER CHANT GÉNÉRAL

Si la cantate a longtemps symbolisé la lutte contre la dictature pinochetiste, elle fut composée dès 1971 en soutien au gouvernement d’Unité populaire dirigé par Salvador Allende. Il se dit que le président martyr sélectionna lui-même les poèmes à mettre en musique. La mort suspecte de Neruda, quelques jours après le coup d’État, empêchera le poète et le musicien d’y mettre un point final. C’est donc la Fête de l’Humanité qui accueillit sa création un an plus tard.

Du dictateur aux colonels

Le Chant général sera cette année interprété par le chœur du Canto, dirigé par Jean Golgevit, qui défend l’œuvre de longue date, accompagné par la mezzo-soprano Gabriela Barrenechea. Un symbole, encore : ­émigrée chilienne, la chanteuse avait 15 ans lors du coup d’État.

Elle se souvient encore du bruit des hélicoptères et du dernier discours d’Allende entendu à la radio familiale. « Plus tard, avec le père de mes enfants, membre du MIR (Mouvement de la gauche révolutionnaire  – NDLR), nous avons été arrêtés. J’ai ensuite dû vivre cachée avec mon enfant avant d’arriver en France en 1980. »

Elle se prend alors de passion pour la partition, qui s’accorde parfaitement à la tessiture de sa voix. «Neruda y décrit l’arrivée des Espagnols, les massacres de populations et évoque un paradis perdu. Le parallèle est évident avec l’ingérence des États-Unis en Amérique latine. »

« C’est une œuvre qui trace un autre parallèle, entre deux pays aux trajectoires similaires », ajoute la cantatrice. D’Athènes à Santiago, le Chant général nous parle aussi d’un destin commun. Dans les années 1970, le Chili prenait le relais funeste d’une Grèce placée sous le joug des colonels. Plus récemment, les deux peuples ont tenté d’arracher la camisole des institutions financières internationales en se choisissant des gouvernements de gauche.

Theodorakis, déjà, relevait en 1974, dans l’Humanité, l’analogie entre le Chant général, « le livre poétique et le témoin de l’histoire », et « la musique du rebetika, musique d’unification du peuple, musique des réfugiés d’Asie Mineure, ­musique qu’on a toujours voulu étouffer ». « C’est le même souffle », concluait-il. Un souffle qui, entre bouzoukis et rythmes andins, emportera, sans nul doute et à nouveau, le public de la Fête.

dimanche 5 juin 2022

ANNIVERSAIRE DE LA NAISSANCE DE FEDERICO GARCÍA LORCA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

FEDERICO DEL SAGRADO CORAZÓN DE JESÚS GARCÍA LORCA
 PHOTO COLORISÉE PAR KLIMBIM
CENT-VINGT-QUATRIÈME ANNIVERSAIRE DE LA
NAISSANCE DE FEDERICO GARCÍA LORCA
1898  - 5 JUIN - 2022
PORTRAIT DE GARCÍA LORCA
PEINTRE GREGORIO PRIETO
Federico del Sagrado Corazón de Jesús García Lorca, né le 5 juin 1898 à Fuente Vaqueros près de Grenade et assassiné entre Viznar et Alfacar le 19 août 1936, fut un poète et dramaturge espagnol, également peintre, pianiste et compositeur. Il fut l'un des membres de la génération de 27.

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

FEDERICO GARCÍA LORCA
 PHOTO COLORISÉE PAR KLIMBIM



SUR LE MÊME SUJET :

lundi 16 mai 2022

SALVADOR ALLENDE

Le président Salvador Allende et le poète Pablo Neruda

Mon peuple a été le peuple le plus trahi de notre temps. Du fond des déserts du salpêtre, des mines du charbon creusées sous la mer, des hauteurs terribles où gît le cuivre qu'extraient en un labeur inhumain les mains de mon peuple, avait surgi un mouvement libérateur, grandiose et noble.

jeudi 7 avril 2022

CHILI: LA FONDATION NERUDA LANCE UN SOS POUR SAUVER LES MAISONS DU POÈTE

 [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ] 

  LA « MAISON D'ISLA NEGRA » EST UNE DES TROIS RÉSIDENCES
DU POÈTE PABLO NERUDA À ISLA NEGRA AU CHILI.

La Fondation chargée d'administrer l'héritage du poète chilien Pablo Neruda a lancé mercredi un appel à l'aide pour assurer l'entretien des trois maisons-musées du prix Nobel de littérature, dont les revenus ont fortement chuté en raison de la pandémie de coronavirus.

Par Paulina ABRAMOVICH

"Nous sommes dans une situation très difficile", a reconnu Fernando Saez, président de la Fondation, lors d'une rencontre avec la presse.

Les deux maisons du poète (1904-1973) situées sur la côte centrale du Chili, à Valparaiso et dans la station balnéaire d'Isla Negra, ainsi que sa demeure de Santiago, constituent une importante attraction touristique dans le pays.

« LA SEBASTIANA », MAISON DE PABLO NERUDA À VALPARAÍSO.

Laissées telles que les avaient imaginées l'écrivain --qui a créé dans chacune un univers plein de fantaisie--, elles ont toutes la mer comme inspiration principale.

Elles abritent aussi les innombrables collections du poète, accumulées pendant ses très nombreux voyages autour du monde: collections de bouteilles, d'escargots, de chauffe-pieds ou encore de macarons de proues.

Avant la pandémie, les trois maisons étaient visitées par environ 350.000 personnes chaque année. Après de longs mois de fermeture, elles ont rouvert leurs portes en septembre mais, en raison des restrictions sanitaires et de la chute prolongée du tourisme, elles n'ont récupéré que 15% de leurs visiteurs.

Pendant la fermeture, a expliqué M. Saez, les membres du personnel ont réduit leur salaire de moitié et priorité a été donnée au maintien des travaux de nettoyage et de sécurité.

Mais le budget ne permet désormais plus de fonctionner normalement et il faut oublier le projet d'extension de 1.000 m2 de la maison située dans le centre de Santiago.

"Je ne peux pas imaginer que les maisons de Neruda se retrouvent fermées", a déclaré M. Saez, qui a indiqué avoir sollicité en vain le précédent gouvernement conservateur de Sebastian Piñera (2018-2022) et des entreprises privées pour obtenir des financements.

LA « MAISON LA CHASCONA » EST UNE DES TROIS RÉSIDENCES
DU POÈTE PABLO NERUDA À SANTIAGO DU CHILI.

Avant la pandémie, les entrées permettaient à la Fondation de gagner jusqu'à 250 millions de pesos (320.000 dollars) par mois, en plus des 200.000 dollars perçus grâce aux droits d'auteur.

Couronné par le prix Nobel de littérature en 1971, Pablo Neruda est mort deux ans plus tard, le 23 septembre 1973, dix jours après le coup d'Etat militaire mené par Augusto Pinochet contre le président socialiste Salvador Allende (1970-1973).

La cause de sa mort, attribuée officiellement à une aggravation de son cancer, fait l'objet d'une enquête par la justice chilienne après des allégations d'empoisonnement. Par Paulina ABRAMOVICH

SUR LE MÊME SUJET :

lundi 28 mars 2022

ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE MIGUEL HERNÁNDEZ


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

MIGUEL HERNÁNDEZ SORT D’UNE DES JOURNÉES DU DEUXIÈME 
CONGRÈS INTERNATIONAL DES ÉCRIVAINS POUR LA DÉFENSE DE 
LA CULTUREQUI S’EST TENU À VALENCE EN JUILLET 1937.
PHOTO WALTER REUTER (FONDO ZÚÑIGA)
QUATRE-VINGTIÈME ANNIVERSAIRE DE 
LA MORT DE MIGUEL HERNÁNDEZ 
1942 -28 MARS- 2022
MIGUEL HERNÁNDEZ GILABERT NÉ LE 30 OCTOBRE 1910 À ORIHUELA, PROVINCE D'ALICANTE – MORT LE 28 MARS 1942 À ALICANTE, FUT L'UN DES PLUS GRANDS POÈTES ET DRAMATURGES ESPAGNOLS DU XXème SIÈCLE.
MIGUEL HERNÁNDEZ GILABERT 
SUR LE MÊME SUJET :

mercredi 23 mars 2022

LE JOURNAL DE BORD DU WINNIPEG, LE NAVIRE AFFRÉTÉ PAR PABLO NERUDA, REFAIT SURFACE

 [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

COUVERTURE « 2000 DU "WINNIPEG"
LE JOURNAL DE BORD »(non traduit) 
« 2 000 du Winnipeg. Journal de bord » 
Le journal de bord des quelques 2500 réfugiés espagnols qui se trouvaient dans le Winnipeg en direction du  Chili a été publié par l'historien Josu Chueca Intxusta chez Intxorta 1937 Kultur Elkartea.  Il sera présenté le 25 mars 2022 chez Elkar à Bayonne. 
FAC SIMILÉ DU JOURNAL

En effet, comme nous le rappelle l’auteur : « J'ai trouvé le journal de bord du Winnipeg aux Archives Nationales à Paris. Je cherchais des documents sur l'exil, sur les expéditions des réfugiés espagnols. Je l’ai trouvé parmi les dossiers du Service espagnol d'évacuation des réfugiés (SERE)».

Ce « Journal de bord » est une publication unique et intéressante. C’est un journal interne édité quotidiennement pendant le mois du voyage entre Pauillac, un port fluvial près de Bordeaux, et  Valparaíso du Chili, entre le 5 août et le 3 septembre 1939. 

Le « Journal de bord » était un journal très rudimentaire.  Dactylographié en six exemplaires.  Les copies étaient réalisées sur papier carbone. L'objectif était de l'afficher sur des panneaux disposés dans tout le navire afin que les voyageurs puissent les lire.
AUTEUR JOSU CHUECA INTXUSTA / ÉDITION INTXORTA 1937 / KULTUR ELKARTEA / PRIX 24,50€ / LANGUE ESPAGNOL / NOMBRE DE PAGES 200 / ANNÉE DE PUBLICATION 2021 / ISBN978-84-120258-5-9
[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
LIVRET D'ACCUEIL « LE CHILI VOUS ACCUEILLE »  
CONÇU PAR  MAURICIO AMSTER



 

jeudi 6 janvier 2022

PABLO NERUDA N’A PRESQUE PAS REMPORTÉ LE PRIX NOBEL POUR SES «TENDANCES COMMUNISTES »

[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
PHOTO GAMMA-KEYSTONE / GETTY IMAGES
Selon des archives récemment ouvertes à Stockholm, il a été révélé que le jury de l’Académie suédoise qui décerne le prix Nobel de littérature avait des scrupules à propos du regretté poète chilien Pablo Neruda pour ses « tendances communistes». 

News-24.fr

PHOTO GAMMA-KEYSTONE / GETTY IMAGES

Les archives ont révélé comment les délibérations des membres secrets du jury de l’Académie suédoise se sont déroulées avant que Neruda ne soit annoncé lauréat du prix Nobel de littérature en 1971. Les discussions du jury secret ont été tenues secrètes pendant 50 ans. Selon un rapport du journal conservateur suédois Svenska Dagbladet, le panel de juges a réfléchi à la manière dont les odes de Neruda à Joseph Staline, le chef de l’ex-URSS, allaient avec la stipulation d’Alfred Nobel que le prix doit aller à « la personne qui aura produit dans le domaine de littérature l’œuvre la plus remarquable dans une direction idéale. 

Lire aussi :  Pablo Neruda, Prix Nobel de littérature en 1971 malgré ses «idées communistes »

Lire aussi :  « L'écrivain doit refuser de se laisser transformer en institution »

Ricardo Eliécer Neftalí Reyes Basoalto, qui a écrit sous le pseudonyme de Pablo Neruda, a certainement impressionné le panel. Un rapport de The Guardian indique que le président du comité Nobel Anders Österling a loué sa « puissance naturelle poétique et sa vitalité dynamique », mais en même temps, il a également été confronté au dilemme de savoir si « la tendance communiste de plus en plus dominante dans sa poésie est compatible avec le but de le prix Nobel. » Svenska Dagbladet rapporte qu’sterling avait écrit en 1963 : «La façon de penser d’un écrivain – qu’il soit marxiste, syndicaliste, anarchiste ou autre – appartient à son libre droit. Cependant, Neruda est pleinement impliqué politiquement, y compris à travers ses hymnes à Staline et d’autres réalisations purement propagandistes. Sur cette base, j’ai des réserves sur sa candidature, sans toutefois vouloir la rejeter fermement par avance. » Le rapport ajoute également qu’sterling a continué à tenir cet avis jusqu’en 1971.

Lire aussi :  Les candidats au prix Nobel de littérature de 1963

Neruda continue d’être une figure notable dans le monde de la littérature et de la poésie. Certaines de ses œuvres mémorables incluent Canto General, publié au Mexique en 1950, et Cien sonetos de Amor (1959) qui comprend des poèmes dédiés à sa femme Matilde Urrutia. Memorial de Isla Negra, une anthologie à caractère autobiographique en cinq volumes, a été publiée à l’occasion de son 60ème anniversaire.

jeudi 28 octobre 2021

ANNIVERSAIRE DE LA NAISSANCE DE MIGUEL HERNANDEZ

 [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PHOTO COLORISÉE
PAR RAFAEL NAVARRETE

CENT-ONZIÈME 
ANNIVERSAIRE DE  LA
NAISSANCE DE MIGUEL HERNÁNDEZ 
1910 - 30 OCTOBRE - 2021
MIGUEL HERNÁNDEZ GILABERT NÉ LE 30 OCTOBRE 1910 À ORIHUELA, PROVINCE D'ALICANTE – MORT LE 28 MARS 1942 À ALICANTE, FUT L'UN DES PLUS GRANDS POÈTES ET DRAMATURGES ESPAGNOLS DU XXème SIÈCLE.
MIGUEL HERNÁNDEZ GILABERT 
SUR LE MÊME SUJET :

mercredi 22 septembre 2021

48ème ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE PABLO NERUDA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

PHOTO EVANDRO TEXEIRA
QUARANTE-HUITIÈME ANNIVERSAIRE 
DE LA MORT DE PABLO NERUDA
1973 -23 SEPTEMBRE- 2021

Non, ne me fermez pas les yeux.  
Lorsque j'aurai cessé de vivre,  
j'en aurai besoin pour apprendre  
pour regarder et comprendre ma mort
EXTRAIT DU POÈME « LA VÉRITÉ »
[ Cliquez sur la flèche pour visionner la vidéo ]
26 septembre 1973 05min 22s.  Le poète et homme politique chilien, Pablo NERUDA, est décédé le 23 septembre 1973 d'un cancer du pancréas, à la Clinique Santa Maria de Santiago. Images du cortège, du cercueil, de la maison du poète, saccagée, interview de l'ambassadeur de Suéde au Chili, en français. Le cercueil est porté dans le parc. Déclaration de Nemecio ANTUNEZ, directeur du musée de Santiago, Matilde URRUTIA, veuve du poète, devant la maison détruite, Radomiro TOMIC, candidat démocrate chrétien en 1970
SUR LE MÊME SUJET :

jeudi 2 septembre 2021

MIKIS THEODORAKIS, LE COMPOSITEUR ET SYMBOLE À LA RÉSISTANCE DE LA DICTATURE DES COLONELS EN GRÈCE, EST MORT

  [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

DE GAUCHE À DROITE MIKIS THEODORAKIS, MATILDE URRUTIA, 
PETROS PANDIS ,  PABLO NERUDA,   EN 1972 À PARIS
Mikis Theodorakis, auteur de la bande originale de «Zorba le Grec » et opposant à la dictature des colonels, est mort Symbole de la lutte contre le régime militaire en Grèce à la fin des années 1960, il avait ensuite été député puis ministre de gauche. Il est mort le 2 septembre, à l’âge de 96 ans.

   [ Cliquez sur la flèche pour visionner la vidéo ]
Concert avec des œuvres de Mikis Theodorakis à la salle de concert d'Athènes. Voy a vivir (Chant général), Soliste Petros Pandis, Musique Mikis Theodorakis, Paroles Pablo Neruda

Par Patrick Labesse

Un des plus célèbres compositeurs grecs vient de disparaître. Un de ses personnages publics les plus notoires également, pour qui l’engagement politique était indissociable de l’engagement artistique. Compositeur de la bande originale du film Zorba le Grec (réalisé par Michael Cacoyannis, sorti en 1964) qui a rendu populaire la danse du sirtaki (inventée pour les besoins du film), Mikis Theodorakis, symbole de la résistance contre la dictature, figure emblématique de la vie politique grecque, laisse derrière lui une œuvre dense et le souvenir d’un homme debout, engagé à gauche, révolté et résistant jusqu’au bout de ses forces. Il est mort jeudi 2 septembre à Athènes, à l’âge de 96 ans, a-t-on appris de source hospitalière, confirmée par plusieurs médias grecs.

Mikis Theodorakis naît le 29 juillet 1925 sur l’île de Chios, proche de la Turquie. Il se disait passionné de musique depuis l’enfance. A 12 ans, il couche déjà sur le papier ses premières compositions et donne son premier concert à 17 ans. Lors de l’occupation de la Grèce pendant la seconde guerre mondiale par les troupes allemandes, italiennes et bulgares, il suit en cachette des cours au conservatoire d’Athènes, milite dans la résistance, est à deux reprises arrêté et subit la torture. Pendant la guerre civile qui déchire la Grèce après la Libération, pugnace militant communiste, il connaît à nouveau arrestations et torture.

Un an après la fin du chaos, en 1950, il est diplômé du conservatoire où est créée son œuvre Assi Gonia. Il part en Crète et fonde son premier orchestre. Plus tard, lauréat d’une bourse, il gagne la France où il va suivre les cours d’Eugène Bigot et d’Olivier Messiaen, au conservatoire de Paris. Au fil de ses compositions (musique symphonique, musique de chambre, cantates et oratorios, musiques de ballet…), il devient un compositeur classique apprécié.


Musique classique et musique populaire

« Au moment où il réussit à entrer dans le cercle des jeunes compositeurs internationalement reconnus, il découvre la musique populaire grecque », écrit son biographe Guy Wagner, auteur de Mikis Théodorakis : une vie pour la Grèce (Editions Phi, Luxembourg, 2000). « Ce que j’admire chez lui, c’est qu’il était parti pour faire une carrière dans la musique classique, mais quand il a commencé à jouer ses œuvres devant des bourgeois, il s’est dit “Je ne veux pas faire de la musique pour ces gens-là”, et il s’est mis à composer des chansons », commente pour Le Monde, la chanteuse grecque Angélique Ionatos, une des interprètes, avec la contralto Maria Farantouri, les plus fidèles et talentueuses de Theodorakis.

ARCHIVES JOURNAL L’HUMANITÉ, 1974 
Sur les paroles de son frère Yannis, Mikis Theodorakis compose Lipotaktes (« Le Déserteur ») et sur le cycle de poèmes de Yannis Ritsos, Epitaphios. Suivent d’autres créations magnifiant les textes et la poésie d’auteurs grecs des XIXème et XXème siècles. Après l’assassinat, en 1963, du député de l’EDA (Gauche démocratique unifiée) Grigoris Lambrakis (raconté dans le film Z, en1969, réalisé par Costa-Gavras, dont Theodorakis composera la musique), il fonde la Jeunesse démocratique Lambrakis, qui deviendra alors la plus forte organisation politique du pays.

Le grand public, hors de Grèce, découvre le compositeur à travers sa musique écrite pour Zorba le Grec, qui sort en 1964. Elle restera l’une de ses œuvres les plus célèbres, avec le Canto General (Pablo Neruda), et Axion Esti, un oratorio composé en 1960 sur les poèmes d’Odysseas Elytis (Prix Nobel en 1979). « Il en a fait un oratorio populaire, et on entendait des maçons le chanter en travaillant », raconte Angélique Ionatos.

Exilé à Paris

Arrêté et déporté pendant la dictature des colonels (1967-1974), il est exilé à Paris en 1970, grâce à la pression internationale et les campagnes de solidarité impliquant diverses personnalités (Dmitri Chostakovitch, Leonard Bernstein, Arthur Miller, Harry Belafonte, Jean-Jacques Servan-Schreiber…). Depuis Paris, il mène combat contre les colonels, en créant le Conseil national de la résistance (EAS). Il rencontre le poète chilien Pablo Neruda, à qui il propose de mettre en musique son Canto General, un poème épique en quinze chants, publié à Mexico, en 1950. Il fait une tournée mondiale pour appeler à la restauration de la démocratie en Grèce.

De retour chez lui, après la chute de la dictature, il dirige pour la première fois à Athènes, en 1975, le Canto General, un oratorio dont il terminera la composition en 1980. Battu aux élections municipales d’Athènes où il se présentait sous l’étiquette du KKE, le Parti communiste grec, il est élu député en 1981, un mandat qu’il conservera jusqu’en 1986, avant de se remettre à la composition, dont celle de son opéra Medea, créé en octobre 1991 à Bilbao, en Espagne.

Après les élections d’avril 1990, nommé ministre d’Etat sans portefeuille dans le gouvernement de Konstantinos Mitsotakis, il s’engage avec le musicien et chanteur turc Zülfü Livaneli, pour une réconciliation entre les Grecs et les Turcs. En 1992, il quitte le gouvernement, il compose le Canto Olympico pour les Jeux olympiques de Barcelone, prend la direction des chœurs et orchestres symphoniques de la radio-télévision nationale grecque. Il se retranche un temps de la vie publique.

En 2010, à 85 ans, il retrouve le goût de la résistance et lance un nouveau mouvement politique, Spitha (« L’Etincelle »). L’année suivante, ses propos sur « les juifs américains », responsables selon lui « de la crise économique mondiale qui a aussi touché la Grèce », feront polémique. Theodorakis participe en 2012 aux manifestations contre les mesures d’austérité imposées par le FMI et l’Union européenne. « Il est le dernier lion qu’il nous reste. Il continue à lutter, à parler », commentera plus tard la chanteuse Angélique Ionatos à propos de celui qu’elle considérait comme son « père en musique ».

Le 4 février 2018, au cours d’un immense rassemblement à Athènes, il appelait à un référendum sur la question du nom de la voisine Macédoine. Cloué sur un fauteuil roulant, dans un discours virulent, il martelait son opposition à la signature d’un compromis entre les autorités grecques et l’ancienne République yougoslave. Il a perdu son ultime combat. Le 25 janvier 2019, le Parlement d’Athènes votait ce compromis consacrant le nom officiel de République de Macédoine du Nord.

  [ Cliquez sur la flèche pour visionner la vidéo ]

Mikis Theodorakis en quelques dates
  • 29 juillet 1925 Naissance sur l’île de Chios (Grèce)
  • 1947 Première déportation, à l’île d’Ikaria
  • 1960 « Axion Esti », oratorio
  • 1964 Bande originale de « Zorba le Grec »
  • 1970 Exil à Paris
  • 1975 Première, à Athènes, du « Canto General »
  • 1991 Création de son opéra « Medea », à Bilbao (Espagne)
  • 2010 Crée le mouvement des citoyens indépendants : Spitha (« L’Etincelle »)
  • 2021 Mort à Athènes.
  [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]