dimanche 21 octobre 2018

PABLO NERUDA : 47ÈME ANNIVERSAIRE DU PRIX NOBEL DE LITTÉRATURE


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

  AFFICHE D'HOMMAGE 
AU NOBEL CHILIEN 1971
Le 21 octobre 1971, le prix Nobel de littérature est décerné à Pablo Neruda. Dans le discours qu'il prononce à Stockholm, le poète évoque avec tendresse les frères inconnus qui l'aidèrent à franchir les Andes alors que sa tête était mise à prix dans son propre pays (1949). 
Réaffirmant « qu'il n'y a pas de solitude inexpugnable » et que le poète n'est pas «un petit dieu», Neruda se rallie à la prophétie de Rimbaud : « À l'aurore, armés d'une ardente patience, nous entrerons aux splendides villes », en laquelle il voit la proclamation d'un avenir certain.


  PRIX NOBEL DE LITTÉRATURE : PABLO NERUDA

[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ]

Prix Nobel de littérature : Pablo Neruda JT 20H Video 21 Octobre 1971. 55s Pablo NERUDA lors d'une conférence de presse, à propos du prix Nobel de littérature qui lui a été attribué, et de la situation de son pays.

dimanche 30 septembre 2018

NANCY CUNARD, UNE FEMME DÉBOUT CONTRE LES OPPRESSIONS

NANCY CUNARD DANS SON ATELIER DE 
LITHOGRAPHIE À PARIS, ANNÉES 1920
PHOTO GETTY IMAGES
J’ai découvert Nancy Cunard lors de la lecture d’un article du Monde des livres intitulé, Ce qu’être noir de peau veut dire, de Philippe Dagen (Le Monde, 01/06/2018). Il revenait à l’écrivain et critique d’art au Monde de présenter la réédition en version originale de « Negro Anthology » de Nancy Cunard, œuvre monumentale et pionnière tirée comme lors de sa première parution, à Londres en 1934, à 1000 exemplaires. Dans cet ouvrage collectif consacré à l’histoire des Noirs et à leurs combats, il s’agissait pour Nancy Cunard, « d’accumuler le plus grand nombre possible de connaissances et de réflexions sur la situation des peuples et des cultures noirs », écrit Philippe Dagen. 
NANCY CUNARD, 1926
PHOTO CURTIS MOFFAT 
D’où la forme anthologique et la contribution d’écrivains, d’artistes et de militants venant d’horizons divers:

• de la résistance noire comme W.E.B Du Bois, figure majeure de l’histoire américaine, Jomo Kenyatta, père de l’indépendance du Kenya… ; 
• de la Renaissance de Harlem comme Langston Hughes et Zora Neale Hurston… ; 
• des communistes engagés dans la cause africaine comme James W. Ford et Raymond Michelet… ; 
• et des écrivains surréalistes comme Georges Sadoul, René Crevel et Louis Aragon. 


SUR LE MÊME SUJET :

samedi 29 septembre 2018

POITIERS : UNE EXPOSITION SUR PABLO NERUDA À SAINT-ELOI


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

 ALAIN SICARD  LE PLUS GRAND « NÉRUDISTE » FRANÇAIS
PHOTO LA NOUVELLE REPUBLIQUE
Dans le quartier de Saint-Eloi, Pablo Neruda est connu de tous. Et pour cause : le groupement scolaire porte ce nom aux consonances hispaniques. En revanche, impossible de savoir si, quand ils parlent de l’école, les habitants du quartier pensent aussi au poète chilien qui se cache derrière ces onze lettres. Alain Sicard, lui, y pense souvent : il l’étudie depuis plus de cinquante ans. C’est pour partager sa passion pour cet écrivain d’exception qu’il a mis en place, à la maison de quartier Seve, une exposition de photos en son honneur.
PABLO NERUDA LOGO
Ancien doyen de la faculté de lettres et directeur du Centre de recherches latino-américaines (CRLA), Alain Sicard a d’abord écrit sur Neruda, au point d’être considéré comme l’un des plus grands spécialistes de la question. Les deux hommes sont devenus amis au début des années 1960. « Il était sur une chaise, il attendait sa femme, Mathilde. Je me suis approché pour me présenter. On est allés voir le film “ Goldfinger ”, on a mangé un couscous et on a bu du calva jusqu’à la fermeture, se souvient-il. J’avais une trentaine d’années, il en avait environ cinquante. »

“ Il venait réciter des poèmes à l’hôtel Fumé ”


Après cette première approche, le poète est revenu plusieurs fois en France, et trois fois à Poitiers. Alain Sicard se souvient d’un séjour dans sa maison près de Montamisé, des marchés aux puces que le poète adorait, ou des promenades dans les environs de Nouaillé-Maupertuis. « La première fois qu’il est venu à Poitiers, il venait réciter des poèmes à l’hôtel Fumé. Quelques minutes avant l’événement, impossible de le retrouver. Il était attablé dans un bistrot voisin, avec les agents de service. »

Il faut dire que Pablo Neruda était un homme « simple » qui avait décidé, après le début de la guerre civile espagnole, « d’écrire pour le peuple ». Un engagement en phase avec son implication dans le Parti communiste chilien, qui le mènera même à se présenter aux élections présidentielles. Il finira par se retirer au profit de Salvador Allende.

Son œuvre, gigantesque, et cette action politique, ont fait de lui « une véritable vedette au Chili ». Avec cette exposition, Alain Sicard aimerait faire en sorte que « les gens aient une petite idée de sa poésie et de sa vision du monde ». Une manière de rendre un dernier hommage à cet homme « discret » à qui Louis Aragon avait dédié une élégie, l’évoquant en ces termes : « Il a l’air d’un poisson pour l’œil et le silence. »

Jusqu'au 8 octobre à la maison de quartier SEVE, 11 Boulevard Saint-Just. Lecture poétique et musicale le 5 octobre à 20h30, autour de la vie de Pablo Neruda.


SUR LE MÊME SUJET :

dimanche 23 septembre 2018

45ÈME ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE PABLO NERUDA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


 RECOUVERT DU DRAPEAU NATIONAL, 
LE CERCUEIL DE PABLO NERUDA
EST CONDUIT AU CIMETIERE PAR 

SA VEUVE ET DES PROCHES
LE 29 SEPTEMBRE 1973 SOUS L’ETAT DE SIEGE
PHOTO  CHRISTIAN SIMONPIETRI 
QUARANTE-CINQUIÈME ANNIVERSAIRE 
DE LA MORT DE PABLO NERUDA
1973 -23 SEPTEMBRE- 2018
Non, ne me fermez pas les yeux.  
Lorsque j'aurai cessé de vivre,  
j'en aurai besoin pour apprendre  
pour regarder et comprendre ma mort
EXTRAIT DU POÈME « LA VÉRITÉ »
Au Chili on commémore dimanche 23 septembre le 45ème anniversaire de la mort du poète Pablo Neruda, survenue seulement 12 jours après le coup d'État de 1973.
LEILA NASH ET AMANDA FERNANDEZ 
AUX FUNÉRAILLES DE PABLO NERUDA
PHOTO DAVID BURNETT

Retour sur la vie passionnante de ce « barde d'utilité publique », symbole de la francophile, marquée par un passage en France en tant qu'ambassadeur sous le gouvernement de Salvador Allende, et par une fin tragique entourée de mystères. 


Neruda renonce à son poste d'ambassadeur en novembre 1972, en raison d'un état de santé fragile et après un séjour à l'hôpital Cochin à Paris. À Santiago l'attend un hommage populaire grandiose au Stade national du Chili. 

Le prix Nobel de littérature est décédé à clinique Santa-María à Santiago le 23 septembre 1973.


SUR LE MÊME SUJET :

samedi 18 août 2018

83ÈME ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE FEDERICO GARCÍA LORCA


[ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

FEDERICO GARCÍA LORCA 
PEINTURE DE KEN MEYER 

1936 - 18 AOÛT - 2019
QUATRE-VINGT-TROISIÈME ANNIVERSAIRE 
DE LA MORT DE FEDERICO GARCÍA LORCA 
Ce dimanche 18 août 2019 commémore le quatre-vingt-troisième anniversaire de la mort du dramaturge espagnol. 
FEDERICO GARCÍA LORCA 
AQUARELLE DE FABRIZIO CASSETTA
Federico del Sagrado Corazón de Jesús García Lorca fut un poète et dramaturge espagnol, également peintre, pianiste et compositeur, né le 5 juin 1898 à Fuente Vaqueros près de Grenade et assassiné le 18 août 1936 entre Viznar et Alfacar par des milices franquistes.

Lire la suite

[ Cliquez sur la flèche pour voir la vidéo ]
GARCÍA LORCA ET L'IMPRÉSARIO JUAN REFORZO
À BUENOS AIRES EN OCTOBRE 1933


SUR LE MÊME SUJET :


    « LORCA EST LE DISPARU LE PLUS REGRETTÉ DU MONDE »

    Publié le 16 Août 2018. « Lorca es el desaparecido más llorado del mundo  » ,(Lorca est le disparu le plus regretté du monde »
    [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]
    « TÊTES COUPÉES DE FEDERCO 
    GARCÍA LORCA
    ET PABLO NERUDA », 

    BUENOS AIRES 1934
    DESSIN DE FEDERICO GARCÍA LORCA
    Ian Gibson né le 21 avril 1939 à Dublin, est un auteur et hispaniste irlandais, connu pour ses biographies d'Antonio Machado, Salvador Dalí, Henry Spencer Ashbee, et surtout pour ses livres sur Federico García Lorca, pour lesquels il a reçu plusieurs prix comme le Prix James Tait Black Memorial en 1989. Son livre La represión nacionalista de Granada en 1936 y la muerte de Federico García Lorca (La répression nationaliste de Grenade en 1936 et la mort de Federico García Lorca) fut censuré en Espagne sous Franco.

    ENTRETIEN
    IAN GIBSON AUTEUR ET HISPANISTE IRLANDAIS
    PHOTO EMILIA GUTIÉRREZ


    Il y a 82 ans aujourd'hui, Lorca était arrêté.
    À cinq heures de l'après-midi.

    Où ?
    Au centre de Grenade, dans la maison des Rosales, où il fut abrité, protégé des agressions.

    Quelles agressions?
    Des matons avaient pénétré par effraction dans la maison familiale des García Lorca, la Huerta de San Vicente, et l'ont maltraité ...


    SUR LE MÊME SUJET :


                  vendredi 17 août 2018

                  82ÈME ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE FEDERICO GARCÍA LORCA


                  [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

                  FEDERICO GARCÍA LORCA 
                  AQUARELLE DE FABRIZIO CASSETTA
                  1936 - 18 AOÛT - 2018
                  QUATRE-VINGT-DEUXIÈME ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE FEDERICO GARCÍA LORCA 
                  Ce samedi 18 août 2018 commémore le quatre-vingt-deuxième anniversaire de la mort du dramaturge espagnol. 
                  FEDERICO GARCÍA LORCA 
                  PEINTURE DE KEN MEYER 

                  Federico del Sagrado Corazón de Jesús García Lorca fut un poète et dramaturge espagnol, également peintre, pianiste et compositeur, né le 5 juin 1898 à Fuente Vaqueros près de Grenade et assassiné le 18 août 1936 entre Viznar et Alfacar par des milices franquistes.
                  Federico fait des études de philosophie, littérature et droit à l'université de Grenade où il devient l'ami de Manuel de Falla qui exerce une forte influence sur lui.

                  FEDERICO ET MANUEL
                  DE FALLA À GRENADE
                  Outre ses talents d'écrivain, il était aussi peintre et musicien. Passionné de musique folklorique, il organise, en 1922, un festival de Flamenco. En 1923, il participe à la création de « La Génération de 27 », un groupe littéraire de poètes, innovateur et révolutionnaire. Le groupe disparaît au début de la guerre d'Espagne.

                  En 1929, suite à sa rupture avec le sculpteur Emilio Aladren, il est victime d'une dépression. Sa famille l'envoie faire un voyage au États-Unis. Il rentre en Espagne en 1930 et s'installe à Madrid. En 1931, il est nommé directeur de la société de théâtre étudiante subventionnée, La Barraca, dont la mission est de faire des tournées dans les provinces essentiellement rurales pour présenter le répertoire classique.

                  ARCHIVES RENDUES PUBLIQUES,
                  RÉVÈLENT L'IMPLICATION DU RÉGIME DE FRANCO
                  En 1936, au début de la guerre civile, il rentre en Andalousie. Il est arrêté par le régime franquiste et exécuté quelques jours plus tard par la phalange espagnole (les archives rendues publiques, en avril 2015, par Eldiario.es révèlent l'implication du régime de Franco). Son corps est jeté dans une fosse commune. En 2008, les fouilles ont été entreprises pour tenter d'identifier son corps, mais rien ne prouve à ce jour que Garcia Lorca ait bien été enseveli dans cette fosse. Ses fouilles reprendront en 2014.

                  Le régime de Franco décide l'interdiction totale de ses œuvres jusqu'en 1953 quand « Obras completas » est publié dans une version très censurée.

                  Parmi ses œuvres on peut citer : « Poème du cante jondo » (1921), « Mariana Pineda » (1923-1925), « Romancero gitan » (1928), « Poète à New York » (1930), « Noces de sang » (1932), « "Yerma » (1934), « Divan du Tamarit » (1936), « Sonnets de l’amour obscur » (1936), « La Maison de Bernarda Alba » (1936).

                  vendredi 3 août 2018

                  EN 1939, UN « BATEAU DE L’ESPOIR » PARTI DE PAUILLAC A MIS À L’ABRI 2500 MIGRANTS ESPAGNOLS

                  [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]


                  1939 - 4 AOÛT - 2018 
                  SOIXANTE-DIX-NEUVIÈME ANNIVERSAIRE 
                  DU DÉPART DU WINNIPEG 

                  Le 4 août 1939, le poète Pablo Neruda a organisé depuis le port de Pauillac l’évacuation par bateau de 2500 réfugiés espagnols vers le Chili. Cet épisode méconnu de l’histoire française revêt un caractère particulier avec l’actualité des migrants, de l’asile, et de l’immigration.
                  PABLO NERUDA REND VISITE AUX ESPAGNOLS RÉPUBLICAINS
                  RÉFUGIÉS À BORD  DU WINNIPEG, BORDEAUX 1939 
                  PHOTO IONE ROBINSON
                  C’est un anniversaire quelconque, même pas  rond. Mais par les temps qui courent, l’histoire de ce bateau parti de Gironde il y a 79 ans avec des migrants espagnols à bord, qui seront accueillis en héros à leur port d’arrivée, fait écho avec une cruelle actualité. La loi sur l’asile et l’immigration est définitivement adoptée à l’Assemblée depuis ce 1er août et 108 migrants viennent d’être ramenés par un bateau commercial italien jusqu’en Libye alors qu’il était censé les secourir, sans revenir sur les mésaventures de l’Aquarius, bateau de SOS Méditerranée.


                  lundi 18 juin 2018

                  «PABLO NERUDA, ODE À L’AMOUR»


                  [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

                  ILLUSTRATION LE TEMPS
                  Chaque semaine, un écrivain d’ici présente l’auteur classique qui l’inspire et le nourrit. José-Flore Tappy a choisi d'évoquer le Chilien Pablo Neruda


                  VINGT POÈMES D’AMOUR ET
                  UNE CHANSON DÉSESPÉRÉE
                  Vingt poèmes d’amour et une chanson désespérée, publiés pour la première fois à Santiago en 1924, marquent le début d’une œuvre passionnée, politique, amoureuse des femmes et du Chili, solidaire d’un peuple et de tous les opprimés. Neruda a 20 ans. Traduits pour la première fois en français en 1970 par André Bonhomme et Jean Marcenac pour les Editeurs français réunis, maison fondée par Aragon après la guerre, ces 21 poèmes ne m’ont jamais quittée. Je préfère cette traduction à celle, ultérieure, de Claude Couffon et Christian Rinderknecht. Elle est plus directe, plus concrète, sans effets.



                  lundi 14 mai 2018

                  LE POÈTE PABLO NERUDA ÉVOQUÉ


                  [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

                  CÉCILE MAGNET ET LE VIOLONISTE SOURINE
                  PHOTO LA DÉPÊCHE DU MIDI

                  Au cours d'un spectacle baptisé « Dans le murmure d'une vague au Chili » l'actrice Cécile Magnet, à l'invitation de l'association «Vivre à Belaye», a dit une sélection des poèmes du célèbre poète chilien Pablo Neruda le samedi 5 mai. 
                  MARUJA MALLO ET PABLO NERUDA
                  AU CHILI 1945
                  La comédienne a offert aux spectateurs, accompagnée par les improvisations au violon du musicien pradinois Sourine, des extraits du «Chant général» un passage de son autobiographie «J'avoue que j'ai vécu». Une heure durant, elle a transporté l'assistance dans les vagues et leurs murmures, dans le temps, les Andes, l'amour, les amants, les saisons mais aussi les noyés, les abandonnés… Prochaine rencontre de «Vivre à Belaye» le samedi 2 juin à 20 heures repas spectacle soirée tahitienne.

                  dimanche 1 avril 2018

                  PABLO NERUDA LOGO


                  LE VOYAGEUR


                  [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

                  HOMMAGE AU GRAND POÈTE NERUDA, EN MUSIQUE LATINO

                  HOMMAGE AU GRAND POÈTE NERUDA, EN MUSIQUE LATINO. Vous spectateurs qui ne connaissez rien des rivages du sud du Pacifique et qui n’avez jamais vu les étoiles au-dessus de Temuco ou de l’île Noire, vous qui n’avez pas foulé les montagnes jaunes du Chili et qui ne vous êtes pas assis sur une place de Valparaiso un soir de chaleur, quand résonnent au loin les sons du Bandonéon, venez découvrir le cheminement de l’homme et du plus grand poète sud-américain. Entendez s’élever avec puissance son grand Canto Général, écrit en fuite pendant les temps furieux....                                

                  Certes, si l’homme est célèbre par son prix Nobel de littérature en 1971, son oeuvre reste souvent peu connue, et pour ceux qui entreront pour la première fois dans le vaste monde Nérudien, l’étonnement sera au bout du spectacle !





                  JEUDI 05/04/2018 20H30 
                  LE THÉÂTREG 
                  MAP 
                  DURÉE : 1 H 30 
                  25 | 20 | 18 | 9 €


                  SUR LE MÊME SUJET :

                  vendredi 9 février 2018

                  «50 POÈMES POUR LA NEIGE»


                  [ Cliquez sur l'image pour l'agrandir ]

                  LE FESTIVAL A TRAVERSÉ UNE BONNE PARTIE
                  DE L'EUROPE AVANT D'ARRIVER À TOULOUSE
                  PHOTO DDM, M.-P. V 
                  Toulouse « Cinquante poèmes pour la neige »... et pour un festival Fêtes et festivals - Poésie Toile de fond ou décor naturel ? La 6ème édition du Festival apportera sa réponse dans la soirée de vendredi. Accès libre et gratuit. Informations : 50poemsforsnow (Facebook), Tél. 05 61 22 13 31.
                   La Dépêche du Midi

                  AFFICHE DE L'ÉVÉNEMENT

                  Vendredi 9 février à partir de 20 h 30, à la Maison de l'Occitanie (11, rue Malcousinat à Toulouse, métro Esquirol), l'association columérine Des Livres et des Idées organise le festival « 50 poèmes pour la neige », en collaboration avec Chili Culture et Solidarité, Convergéncia Occitana, Radio Occitanie et les éditions N&B. « Le principe est de partager un moment de poésie sur le thème de la neige, dans une atmosphère conviviale », précise Patrick Zemlianoy, secrétaire de l'association Des livres et des Idées et coordinateur du festival sur Toulouse.